Historique

Anthony AvellinoAnthony Avellino a toujours aimé les contacts humains. C’est sans doute pour cela qu’il a fait des études de tourisme.

En 2012 , il se lance comme indépendant complémentaire et achète un camion spécialement aménagé en friterie. Le Dikkenek Snack est né. Au début, il continue à travailler dans un hôtel à Gosselies, mais au bout de six mois, il sent que la sauce prend et se consacre désormais entièrement à cette activité. Depuis, il propose tous les jours, sauf le lundi, un choix de burgers, pur bœuf, de durums avec de la viande fournie par un boucher (une précision qui a son importance), de pittas ainsi que bien sûr, des frites à la graisse de bœuf. Depuis peu, il propose également de la viande du boucher du village. «Il faut dire, dit-il, que les fermiers du coin qui sont aussi mes clients, veulent de la viande et des produits de qualité ». Voilà donc, en dehors de sa mobilité, ce qui différence le Dikkenek Snack, d’une friterie plus traditionnelle. Anthony se rend également chez les particuliers sur demande pour des événements familiaux, mais aussi pour des festivités d’entreprises ou de villages.

En 2014 un deuxième camion voit le jour. Entièrement sur mesure et encore plus fonctionnel que le premier. «Aujourd’hui, je suis un homme heureux. Je ne peux me disputer qu’avec moi-même! ». Qualité et mobilité, un nouveau type de commerce est né.